ACTUALITES
Disciplines
Shinryu Ken-Jutsu
Le Ken-jutsu fait partie intégrante des Bu-jutsu traditionnels. Il a influencé la majorité des arts martiaux traditionnels « à mains nues » ou « avec armes ». C’ est l’art, par excellence, qui permet de travailler au « plus près » des techniques telles que le ma-ai, la concentration, la vitesse, le Sanchin, l’anticipation et le rituel.

Contrairement à son nom « Shinryu » la pratique de l’art du kenjutsu élaborée par Hanshi Schneider, n’est pas un nouveau « style » de l’art du sabre japonais, mais simplement la synthèse de sa pratique, durant plusieurs séjours au Japon où il a eu l’occasion et la chance de pratiquer et d’apprendre sous l’autorité d’un des derniers grands maîtres du Ken (sabre) de l ’école Jiki Shin Kage ryu, « Omori Sogen Sensei ». 
 
Au cours des 3 séjours de plusieurs mois, Hanshi Schneider s’est entraîné tous les jours au dojo Zen de Sensei « Omori Sogen ». Outre l’enseignement reçu directement par le maître, A. Schneider fut également instruit par l’assistant du maître « Terayama Sensei ». 
 
Hanshi Schneider tout en continuant sa pratique et l’enseignement du karaté-do, s’est entraîné avec plusieurs experts japonais au Iai-do et au kenjutsu. C’est ainsi qu’il a structuré son enseignement du kenjutsu sous 3 aspects : 
 
le Hojo 
le Iai-do 
le Kenjutsu sous la forme de Kumitachi 
 
Il a appelé son enseignement « Shinryu Ken-jutsu » qui est en fait la synthèse des trois formes pratiquées par lui et qui font parties intégrantes avec le Karate-do et le Bo-jutsu de son budo.